Marketing

Marketing et art

Marketing et art

L’art est partout, l’art est total, l’art est avant tout fascinant et passionnant. Ainsi, comme toute chose, l’art est vite devenu publicitaire. L’art s’est appliqué au marketing afin de mieux vendre, afin de mieux convaincre, afin de mieux persuader. Mais peut on vraiment parler d’art alors s’il est appliqué à la publicité, les publicités sont ils des artistes ? ou font ils semblant, histoire d’alléger leur conscienc en se disant qu’ils participent à l’élargissement des horizons culturels et artistiques mondiaux ? C’est ce à quoi nous allons essayer de répondre ensemble. Le marketing, la publicité en général et l’art peuvent ils coïncider ?

Tout d’abord, définissons le rôle d’un publicitaire. La publicité est donc divisé en trois grandes parties, au sein d’une agence par exemple. Il y a le département créatifs, le département stratégique et le département des relations commerciales. Sans entrer dans le détails de chacune des professions, les relations commerciales s’occupent de dénoncer des annonceurs, le département stratégique de traiter les demandes des clients et de diriger les créatifs, qui eux s’occupent donc de trouver et de produire des concepts publicitaires, plus ou moins créatifs. Mais parce qu’ils créent, sont ils pour autant des artistes ? Les créatifs sont ils artistiques ?

Dans un sens oui, les créatifs sont artistiques. En effet, trouver des concepts nécessite une grande imagination, un talent une technique, très précise. Mais les directeurs artistiques et concepteur réacteurs, les directeurs de créations etc ne sont pas pour autant des artistes. En effet, ils sont des artisans au service de l’art. Des commerciaux, qui utilisent l’art comme outil. Ils ne produisent pas une volonté artistique, ils ne produisent pas de courants. “la pub est le reflet d’une époque” disait Séguéla. Exactement, le reflet, le symptôme, pas le leader d’une société. La publicité ne crée aucun courant que les artistes, des siècles après vont reprendre. Ils utilisent des artistes afin de reproduire leur courants artistiques.

Et le publicitaire ne doit pas avoir de volonté artistique. C’est là le plus grand marasme de la pub, un dépotoir pour artistes non assumés, pour artistes ratés ou peureux. Je ne parle pas des réalisateurs, des cadreurs, des dessinateurs, ou encore des musiciens publicitaires, je parle ici de ceux qui conçoivent les concepts et les appliquent. Ils ne sont qu’un ramassis, dont je me fais la joie de faire partie, de faux artistes, d’artisans et de commerciaux. Un publicitaire ne doit pas avoir de volonté artistique, sinon il se perds dans sa vision et est innefficace. Un publicitaire est avant tout commercial, il vends, il ne produit pas. Il persuade, il ne séduit pas. C’est là toute la différence entre le marketing, la publicité et l’art.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*